Les 10 signes qui montrent qu’il est temps d’innover dans votre département RH

La « machinerie RH » est à la fois très complexe ; elle est aussi caractérisée par énormément de processus différents et peu flexibles. Une fois cette machine en marche, il est souvent bien difficile de modifier son mode de fonctionnement. Cependant, comme tout autre département de l’entreprise, il est important de se remettre constamment en question quant à son fonctionnement et d’innover pour suivre le marché actuel. Même si le département des ressources humaines ne semble pas clef pour la productivité de l’entreprise, il reste néanmoins un des départements de support le plus important. C’est pour cela qu’il ne faut pas négliger l’innovation au sein de celui-ci.

Quels sont les signes qui montrent qu’il est grand temps d’innover ? Voici, ci-dessous, 10 indications qui peuvent servir de système d’alarme en vous prévenant qu’il est temps d’innover :

De grandes difficultés à recruter de nouveaux employés.
De nouveaux employés qui quittent l’entreprise après seulement quelques semaines.
Taux d’absentéisme élevé.
Retard dans les entretiens professionnels avec vos salariés.
Dégradation des résultats lors d’enquêtes de satisfaction / d’engagement auprès de vos employés.
Le temps passé à effectuer les tâches administratives empiète sur votre travail de RH auprès de vos employés.
Salariés qui se plaignent de harcèlement moral.
Votre taux de turnover est dans la moyenne, cependant ce sont vos meilleurs éléments qui vous quittent.
Vous ressentez que, en tant que département de support, vous êtes toujours la dernière roue du carrosse.
Vous entendez vos collaborateurs utiliser l’expression « Si tu n’as besoin de rien, va voir les RH ».
Source :

Frédéric Mischler (avril 2016). 13 signes parmi d’autres, qu’il est grand temps

Les 5 étapes qui transforment un conflit en quelque chose de constructif

Bien qu’ils soient difficiles à gérer, les conflits au travail sont inévitables lorsque plusieurs personnes travaillent ensemble vers un but commun. Quel que soit l’objectif – une solution à un problème, un moyen de faire fonctionner un projet ou simplement un moyen de rendre les processus plus fluides – il n’est pas rare que des personnes intelligentes arrivent à des points de vue opposés.

Cependant, de tels conflits peuvent être transformés en tremplins pour la pensée créative et, même, générer des solutions qui n’auraient probablement jamais été trouvées autrement. Peu importe le nombre d’idées opposées tant que chacun effectue les 5 étapes suivantes :

Arrêtez de débattre Respirez profondément et rappelez-vous qu’il s’agit d’un conflit entre des personnes qui partagent un objectif commun et une même volonté pour trouver la meilleure solution. A noter que si tel n’est pas vraiment le cas, ces étapes sont moins susceptibles d’aider. Mettez-vous à la place de l’autre. Prenez un moment afin de comprendre pourquoi votre collègue pense que son idée peut fonctionner, ceci même si vous êtes toujours d’avis qu’elle n’est pas aussi performante que la vôtre. Il n’est pas nécessaire d’énumérer mentalement les raisons pour lesquelles son idée est mauvaise ; votre collègue est probablement déjà au courant des inconvénients de sa proposition. Réunissez-vous à nouveau et convenez, d’un commun accord, de mettre de côté vos deux propositions. Prenez du temps pour réfléchir à une nouvelle idée qui surpasse vos propositions respectives. Vous serez probablement surpris de voir que, bien souvent, vous allez trouver une meilleure solution. En fait, c’est comme si le conflit vous avait aidé à vous ouvrir à d’autres perspectives en boostant votre

4 conseils essentiels pour créer une culture d’entreprise éthique

Il est simple de parler des valeurs de notre organisation mais, en revanche, il est beaucoup plus difficile de les mettre en pratique. Une étude réalisée par American marketing association révèle que tant les employés que les consommateurs ont la conviction que les entreprises ont le devoir d’améliorer la société. De nos jours, la responsabilité sociale des entreprises prend de l’importance, c’est pour cela que vous trouverez 4 conseils pour renforcer votre culture d’entreprise en la rendant plus éthique.

Les leaders doivent servir de modèle

La plupart des organisations rédigent une simple charte éthique et l’envoient à leurs employés pour lecture. C’est le meilleur moyen pour que ces nouvelles règles soient ignorées. Pire encore, ce genre d’action peut même exprimer subtilement aux employés que la politique éthique n’est pas si importante, qu’elle représente juste email de plus à supprimer.

Au contraire, les dirigeants devraient faire de l’éthique une partie importante de leur discours. Ils devraient expliquer comment la politique d’éthique est inextricablement liée à la mission de l’entreprise. La politique éthique devrait aller au-delà de « ne pas faire de mal », mais trouver des moyens pour améliorer la société, comme le suggèrent les récentes études en matière de responsabilité sociale des entreprises.

Créer des attentes claires

Tout comme beaucoup d’autres difficultés liées au business, les problèmes d’éthique concernent avant tout la communication. Tout d’abord, créer une check-liste de comportements jugés éthiques, puis éduquer les employés sur la façon dont cette liste doit être utilisée. Au lieu de stimuler seulement la productivité ou les ventes, récompenser les employés qui démontrent constamment des comportements

Engager des employés : le chalenge N°1 des RH

L’année 2016 vient de se terminer ; il en est ressorti que pour les entreprises – et plus particulièrement pour les ressources humaines – le défi numéro 1 a été l’engagement de nouveaux collaborateurs. Nul doute que ce défi demeure le plus important pour 2017. L’entreprise de consulting RH Baudville Brand a effectué une étude en 2016 qui a révélé que 78% des chefs d’entreprises considèrent que l’engagement et la rétention des employés sont leurs principales préoccupations. Alors comment pouvez-vous changer les choses en 2017 afin de renouveler la passion de vos employés pour leur travail ? Ci-dessous, voici 3 conseils qui peuvent vous aider à atteindre cet objectif.

L’importance de la culture d’entreprise

La culture d’entreprise est à double tranchant. Bien utilisée, elle peut créer une expérience réellement positive pour l’employé et ainsi augmenter les chances de rétention de celui-ci ou, inversement, elle peut être mal vécue et néfaste pour ce collaborateur. Il est donc primordial de ne pas ignorer un facteur aussi important. Le « mojo » des entreprises étant implicite et non expressément défini, il est important d’allouer les ressources nécessaires pour le mettre au centre de la culture d’entreprise. Tout d’abord, il est important que les leaders de l’entreprise soient un modèle de la culture d’entreprise que vous voulez créer. Encouragez la devise « work hard, play hard », et poussez l’équipe de direction à connaître personnellement chacun de ses employés en organisant des activités en dehors du travail.

Opportunités de croissance

Lorsque vos collaborateurs remarquent qu’ils n’ont pas la possibilité d’évoluer au sein de l’organisation, ils peuvent très vite se décourager. Prenez le temps de leur demander quelles

100 questions utiles pour recruter le meilleur candidat

Les recruteurs doivent non seulement embaucher des employés qui soient qualifiés pour le poste (Person-Job fit), mais ils doivent aussi dénicher des candidats qui puissent facilement s’intégrer à la culture de l’entreprise (Person-Organisation fit). Étant donné qu’il est coûteux de remplacer du personnel, il est très important, lors du recrutement, de sélectionner le meilleur candidat possible, susceptible de rester longtemps dans l’organisation. Bien que rien ne puisse vous garantir pleinement d’embaucher les meilleurs travailleurs, vous pouvez cependant augmenter vos chances de recruter les meilleurs talents en posant les bonnes questions. Ci-dessous, voici 100 questions à poser lors de vos entretiens d’embauche, qui vous aideront à trouver le meilleur candidat.

Citez une expérience professionnelle que vous ne voudriez pas renouveler ? Qu’est-ce que vous aimez le plus par rapport à notre entreprise ? Qu’espérez-vous retirer de votre travail ? Racontez-moi une expérience où vous avez atteint un objectif important ? Comment vous y êtes-vous pris ? Quelle question ai-je oublié de vous poser ? Pourquoi quittez-vous votre job actuel ? Comment vous tenez-vous à jour des tendances de l’industrie ? Quels sont les 3 adjectifs que vous utiliseriez pour vous décrire ? Racontez-moi un de vos échecs et ce que vous en avez appris ? Si je contactais votre ancien employeur, que dirait-il de vous ? Comment créez-vous de bonnes relations avec vos collègues ? Que feriez-vous lors de votre première semaine de travail ici ? En 5 minutes, décrivez-moi la tâche la plus difficile que vous avez dû effectuer lors de